LE FER À CHEVAL EN PAYS DE SOMME

                                  ___________________________

Le fer à cheval

On trouve le fer à cheval dans tous les pays du monde, en France, en Picardie et dans tous les villages de la Somme.

S'il est encore un objet indispensable dans les haras et tous les établissements équestres, il est devenu un objet de musée, de décoration et de porte-bonheur.

Cette page a pour but de montrer toutes les utilisations de cet objet universel dans notre département.

                                  ___________________________


Le fer à cheval est un des objets qui a très peu changé depuis sa création. Au milieu du 19e siècle, le premier fer à cheval, reconnu authentique par les archéologues, est celui découvert à Tournai, en Belgique dans le tombeau du fils et successeur de  Mérovée, Childeric, roi des Francs (456-481).

En 1912, au congrès international de Genève, un savant fait une communication qui remet les choses à plat. Des fouilles effectuées, en Espagne, dans les nécropoles de l’âge du fer, du 5e au 3e siècle avant Jésus-Christ ont permis de découvrir lances, fibules et poteries, mais aussi trois fers à cheval à dix trous. Seules, les étampures, orifices destinés à recevoir les clous, ont varié au cours des siècles quant à leurs nombres (de 6 à 10) et dans la forme (ronde, carrée ou rectangulaire) adaptée à la tête des clous. 

Source: bulletin de la SAP, 2e et 3e trimestre 1926

BEAUCOURT-SUR-L'HALLUE

Beaucourt-sur-l'Hallue
Beaucourt-sur-l'Hallue

Voilà une croix de chemin originale, rue du château à Beaucourt-sur-l'Hallue, dont le croisillon est constitué de fers à cheval. Le fût porte les instruments de la Passion du Christ.

                                                                                     Merci à Rémy Godbert

DÉCORATIONS

Pignon d'une maison, rue principale à Estréboeuf
Pignon d'une maison, rue principale à Estréboeuf
Ferme de Bronfay à Bray-sur-Somme- Ph: Christiane Sellez
Ferme de Bronfay à Bray-sur-Somme- Ph: Christiane Sellez

Le ferme de Bronfay est une ferme isolée entre Bray-sur-Somme et Maricourt. La tour Eiffel et le moulin élevés sur les piliers de l'entrée de la ferme sont constitués uniquement de fers à cheval. On devine facilement l'importance que représentait pour cette ferme les chevaux de labour avant l'apparition du tracteur.

La tour Eiffel de la ferme de Bronfay
La tour Eiffel de la ferme de Bronfay
Détail de la tour Eiffel
Détail de la tour Eiffel
Le moulin  de la ferme de Bronfay
Le moulin de la ferme de Bronfay
Détail du moulin
Détail du moulin

Au-dessus de la porte d'entrée à Béalcourt
Au-dessus de la porte d'entrée à Béalcourt
Grille à Millencourt-en-Ponthieu
Grille à Millencourt-en-Ponthieu
Soupirail à Mailly-Maillet
Soupirail à Mailly-Maillet
Mailly-Maillet
Mailly-Maillet


Mailly-Maillet

 

Tout le décor de cette maison, située rue Lepage à Mailly-Maillet, est constitué par des fers à cheval.

Le propriétaire est un des rares maréchaux-ferrants de notre département.

MUSÉES

Musée de Crécy-en-Ponthieu
Musée de Crécy-en-Ponthieu
Musée de Crécy-en-Ponthieu
Musée de Crécy-en-Ponthieu

Musée en plein air de Saint-Quentin-en-Tourmont
Musée en plein air de Saint-Quentin-en-Tourmont

ENSEIGNES

Boutique de maréchal-ferrand à Lamotte-Buleux
Boutique de maréchal-ferrand à Lamotte-Buleux
Enseigne de maréchal-ferrand à Lamotte-Buleux
Enseigne de maréchal-ferrand à Lamotte-Buleux
Enseigne de Boucherie chevaline à Ham
Enseigne de Boucherie chevaline à Ham

Quand le fer à cheval sert à attacher les chevaux

Baizieux
Baizieux
Baizieux
Baizieux





Sur la place de Baisieux, là où les anglais ont séjourné pendant la première guerre mondiale, les tilleuls gardent encore la trace des fers à cheval qui servaient d'anneaux pour attacher les chevaux.


Les étampures des" fers anglais" étaient beaucoup plus nombreuses que sur les "fers français".


Hornoy- Ferme du château- Photos: Patrice Lenne
Hornoy- Ferme du château- Photos: Patrice Lenne
Hornoy- Ph: Patrice Lenne
Hornoy- Ph: Patrice Lenne

A la ferme du château de Bertangles- Photo: Gérard Labitte
A la ferme du château de Bertangles- Photo: Gérard Labitte

NUMÉROS DES MAISONS: PORTE BONHEUR

Bouquemaison
Bouquemaison

 Le fer à cheval est considéré comme un objet ayant des vertus porte-bonheur. 

Cette tradition vient d’une légende, où il suffisait de trouver un fer à cheval pour le revendre au forgeron et gagner ainsi facilement un peu d’argent. Néron aurait

ferré ses chevaux avec des fers en argent et celui qui trouvait un de ces « fers » devenait riche pour un petit moment. 

Pendant longtemps, on a cru que le fer protégeait des mauvaises influences et du malheur. Pour porter bonheur, les branches du fer à cheval doivent être tournées vers le haut pour y recueillir le bonheur et ne pas qu'il s'échappe.

Puchevillers
Puchevillers

HEURTOIR

Au moulin de Candas
Au moulin de Candas

GRAFFITI SUR LES MURS DES ÉGLISES

Eglise de Fienvillers
Eglise de Fienvillers
Eglise de Wanel (commune d'Hallencourt)
Eglise de Wanel (commune d'Hallencourt)
Eglise de Wanel (commune d'Hallencourt)
Eglise de Wanel (commune d'Hallencourt)
Eglise de Wanel (commune d'Hallencourt)
Eglise de Wanel (commune d'Hallencourt)

Le fer à cheval dans les cimetières

Cimetière de Feuquières-en-Vimeu
Cimetière de Feuquières-en-Vimeu
Cimetière de Saint-Valery-sur-Somme
Cimetière de Saint-Valery-sur-Somme

Le fer à cheval dans le cimetière de Feuquières-en-Vimeu nous montre le métier du défunt: ferronnier d'art. Celui de Saint-Valery-sur-Somme semble vouloir conjurer le sort .