Accueil > Plan du site > Patrimoine rural

FORÊT DE CRÉCY

Cette page, réalisée avec l'aide d'Abel Lequien, n'est qu'une ébauche de toutes les curiosités de la forêt de Crécy. Il nous reste à compléter notamment la liste des arbres remarquables et nous invitons tous les internautes passionnés par cette magnifique forêt à nous envoyer leurs clichés.

                               _________________________

Bibliographie:

"La forêt de Crécy- 1400 ans d'histoire" par Jacques Lengagne- 2005.

Article de la revue: "Le Randonneur" N° 41 et 42: "La forêt de Crécy-en-Ponthieu", par Abel Lequien. 

                             __________________________

En forme de rectangle d'une dizaine de kilomètres de longueur et de trois kilomètres de largeur, la forêt domaniale de Crécy, avec ses 4322 hectares, est le premier massif forestier de la Somme.

Panneau d'entrée dans la forêt
Panneau d'entrée dans la forêt
Double arc-en-ciel en forêt de Crécy
Double arc-en-ciel en forêt de Crécy

___________________________________________________________________

120: numéro de parcelle
120: numéro de parcelle

 

 

 

 

Pour découvrir la forêt de Crécy, nous vous invitons à passer à l'Office de Tourisme de Crécy pour faire l'acquisition d'un plan détaillé, où sont mentionnées toutes les curiosités ci-dessous avec le numéro des parcelles.

LES ARBRES REMARQUABLES

Le Revenant
Le Revenant

 

 

 

 

Forêt de Crécy-en-Ponthieu

 

 

 

Le chêne, le "Revenant ", est classé depuis 1904. Il se trouve dans la parcelle 260 et fait partie du canton de la Haute Loge.

 

Histoire de la forêt de Crécy par Jacques Lengagne

 

 

 

 

 

 

Forêt de Crécy-en-Ponthieu

 

Les " frères ennemis", un hêtre et un chêne, soudés à la base, font partie des arbres remarquables de la forêt de Crécy. Ils ont été classés, en 1903.

 

Gaffitis sur le hêtre
Gaffitis sur le hêtre

Les frères ennemis
Les frères ennemis
Le Ramolleux
Le Ramolleux
le tronc du Ramolleux
le tronc du Ramolleux

Près du hameau de Caumartin, le chêne des Ramolleux 

Le Hêtre Richard
Le Hêtre Richard


Sur la route de Nouvion, une pancarte vous conduit au Hêtre Richard, un autre arbre remarquable âgé de quatre siècles.

Et avec un peu d'imagination, vous pouvez regarder les protubérances du vieil arbre et voir de gauche à droite, une otarie ou un singe paresseux, un mammouth dans son sommeil et un crapaud qui se repose

LA MAYE

la Maye à Caumartin
la Maye à Caumartin
la Maye à Caumartin (Hameau de Crécy)
la Maye à Caumartin (Hameau de Crécy)

LES MARES

- les mares forestières: Ici, quelques mares ont été creusées de main d'homme. Il n'existe ni source permanente, ni point d'eau.

Cependant à la suite d'hivers particulièrement pluvieux, des sources temporaires jaillissent au printemps comme ce fut le cas en 1938, 1975. 1988, 1993, 1995 et 2001 .

Les mares sont au nombre de neuf:

- la mare du Faux Soleil; le dernier curage des mares du Halot et du Faux Soleil, a eu lieu, en octobre 1974. En décembre 1973, on constate la chute du hêtre de la Vierge, près de la mare du Faux Soleil. L'arbre était creux et les racines étaient pourries. La pancarte a été déplacée sur le hêtre le plus proche, en 1976.

Suivent la mare aux Pourceaux, la mare du Halot, la mare Bouloie, la mare du Galandeau, la mare d'Antilly, la mare Sèche, la mare sans Eau et la mare Caillé.

LES MAISONS FORESTIERES

LES STELES DU SOUVENIR

Monument Rohaut
Monument Rohaut

En novembre 1927, Maurice Rohaut a été victime d'un accident de chasse, à cet endroit, près de la clairière du muguet.

Stéle dédiée aux "Forestiers"
Stéle dédiée aux "Forestiers"

 

 

   

 

Ce Monument Commémoratif, qui honore la mémoire de Henri Berteaux et de René Fleury  a été élevé en souvenir de ces deux Forestiers tués à l'ennemi pendant la première guerre mondiale. Il est situé à un carrefour sur la droite de la route qui va de Forest l'Abbaye à Crécy.

Ce monument dont la construction a été décidée en août 1920, a été inauguré le 2 mai 1921

L'ARBRE A CHAPELLE

Arbre à chapelle de Domvast
Arbre à chapelle de Domvast

Domvast 

Bien que proche de Canchy, nous sommes ici à l'extrémité du Bois du Rondel, qui appartient à la commune de Domvast.

Nous sommes devant un "arbre à chapelle" ou un arbre à niche suspendue. En 1936, Maurice Crampon, dans son livre "le Culte de l'Arbre", en mentionnait encore une dizaine. En l'an 2000, à notre connaissance, il n'en existe plus que deux. L'arbre à chapelle rappelle avant tout le culte de l'arbre sacré. C'est une petite niche souvent colorée renfermant une statuette de la Vierge suspendue aussi haut que possible pour empêcher qu'elle soit volée. Quand l'arbre est abattu, on pose la niche sur l'arbre voisin le plus important. Ce fut le cas pour la Vierge de Notre-Dame du Rondel. En l'an 2000, elle est fixée sur un hêtre alors qu'en 1936, elle était sur un chêne. La figurine apparaît comme dans un décor de théâtre entre les pans relevés d'un minuscule rideau de bois.

La châtelaine de Canchy, propriétaire du bois, fait placer cette niche pour rappeler le souvenir d'une personne disparue. La statuette a été sculptée par un artiste local, Jean-François Flicourt, dit "Ch' Marmouset" (1734-1794), dont le surnom est une allusion aux figures grimaçantes sorties de ses mains adroites. Dans son livre de comptes, l'entailleur d'images nous donne la date exacte de la pose de cette niche: le 19 juin 1791. Il semble donc que ce soit la même niche posée à cet endroit depuis plus de deux siècles. On lit sous la niche: "Notre-Dame du Rondel, priez et intercédez pour nous".

 Extrait de "Chapelles et Oratoires en Pays de Somme" par André Guerville- 2003

LA CROIX HURETTE

La croix Hurette
La croix Hurette

 

 

Forêt de Crécy

 

En 1903, un brigadier des Eaux et Forêts raconte qu'un nommé Hurette, ouvrier élagueur habitant Nouvion s'est tué à cet endroit.

La croix en bois qui rappelle l'évènement a été remplacée plusieurs fois. Le dernier remplacement remonte à 1995 et a été réalisé par le Centre d'Aide par le Travail de Marcheville.

A l'image de beaucoup d'administrations, les Eaux et Forêts ont maintenant la volonté de perpétuer le souvenir.

Extrait de "Croix et Calvaires en Pays de Somme" par André Guerville- 1998

LES PLAQUES DIRECTIONNELLES

Ces plaques en fonte, qui avaient comme principale utilité d'indiquer au promeneur son chemin, vont bientôt disparaître.  L'arbre a réussi au fil des ans à manger la plaque.

LE POTEAU CENTRAL

Le poteau central
Le poteau central

 

 

 

 

 

 

 

Il est indispensable de vous munir d'un plan pour découvrir le point central de la forêt, matérialisé par un poteau avec ses cinq plaques directionnelles.

LES BORNES

La longue borne
La longue borne

La longue borne est le dernier vestige des limites des bois ecclésiastiques autrefois rattachés à la forêt seigneuriale de Crécy.

La borne royale
La borne royale

 

 

 

 

La borne royale- Côté Nouvion

 

La borne royale située en lisière de la forêt, côté Nouvion-en-Ponthieu porte la fleur de lys et la date de 1667.

Le roi Louis XIV qui était le roi de France, à cette époque, est-il venu chasser en forêt de Crécy? Aucun texte ne le mentionne.

L'autre borne royale- Côté Crécy-en Ponthieu

Une autre borne royale
Une autre borne royale

Crécy-en-Ponthieu

La découverte de cette borne royale, datée comme la précédente de 1667 est

une vraie surprise.

Au bout d’un sentier de randonnée, elle sert de limite entre la forêt et la plaine

cultivée. Elle est sans doute là depuis trois siècles et demi, assistant à la

naissance et à la mort de centaines de hêtres et de chênes. 

                                                                                   Merci à Christiane Sellez








La borne de Caumartin- A 50 mètres du chêne "le Ramolleux"


Difficile à trouver, invisible de la route, cette borne est située à l'orée de la forêt et pourrait être une borne de limite.

LES CURIOSITÉS


L'église de Forest l'Abbaye, vue de la route principale qui traverse la forêt
L'église de Forest l'Abbaye, vue de la route principale qui traverse la forêt
Nichoir à chauve-souris
Nichoir à chauve-souris
Table de pique-nique
Table de pique-nique

Adossée à la forêt, la superbe petite église de Forest l'Abbaye, dédiée à La Nativité de la Sainte Vierge est classée Monument Historique, depuis 1920.  Elle affiche fièrement ses huit siècles d'existence. Une restauration récente vient de lui redonner son éclat d'antan.

Structure en bois au mileu de la forêt de Crécy dans la clairière du muguet
Structure en bois au mileu de la forêt de Crécy dans la clairière du muguet

La clairière du muguet

Dans ce lieu très fréquenté passait la ligne de chemin de fer qui reliait Abbeville à Dompierre-sur-Authie. Etablie en 1892, elle a été fermée au trafic voyageur, en 1947, et déclassée, en 1956. Le débroussaillage eut lieu en 1966 et a laissé place à cette clairière appelée la clairière du muguet.

A quoi peut bien servir cette structure en bois? Est-ce un râtelier à foin pour les animaux de la forêt, un obstacle pour apprendre les chevreuils à sauter? Nenni,

c'est tout simplement un parking pour les vélos des promeneurs.

Voir le site: "http://xtofska.free.fr/voieferree.htm" pour connaitre l'histoire de la ligne de chemin de fer.

Un étrange chalet dans la fôrêt de Crécy
Un étrange chalet dans la fôrêt de Crécy
Comme un chalet de montagne en bordure de la forêt à Caumartin...
Comme un chalet de montagne en bordure de la forêt à Caumartin...

Forêt de Crécy- Hameau de Caumartin

A quoi peut bien servir cette étrange construction, avec comme seule ouverture la porte d'entrée?

La patère fixée au pignon et qui maintient une sorte d'entonnoir renversé nous donne un indice. Cet objet aspire l'air qui est ensuite analysé.

Le jour où la pollution apparaîtra ici sera le signe que nous sommes en danger.

Un des arbres de la forêt de Crécy qui va servir de support à une sculpture
Un des arbres de la forêt de Crécy qui va servir de support à une sculpture

Forêt de Crécy

Mars 2016 : sept arbres ont été choisis pour servir de support à des sculptures sur le thème des contes et des légendes en Picardie. Ces arbres, précise l’Office National des Forêts, étaient soient morts, malades ou dangereux et nous leur donnons ainsi une seconde vie, qui durera le temps du maintien du tronc.

Nous espérons ainsi provoquer des animations ou des balades qui peuvent attirer les promeneurs à la recherche d’insolite, affirme le chargé de mission du futur parc naturel régional.

« Richesses en Somme » ne manquera pas de recenser ces sculptures éphémères et de vous en informer dès qu’elles seront terminées.

Source : Courrier Picard du 25 mars 2016

...et voilà les trois premières sculptures:

Photo: Christiane Sellez
Photo: Christiane Sellez
Photo: Christiane Sellez
Photo: Christiane Sellez
Photo Christiane Sellez
Photo Christiane Sellez
Quant on se dirige vers la clairière du muguet, une tête de barbu
Quant on se dirige vers la clairière du muguet, une tête de barbu
En se dirigeant, vers la clairière du muguet. Photo: Gégé d'Oisemont
En se dirigeant, vers la clairière du muguet. Photo: Gégé d'Oisemont
Au village de Forest l' abbaye: LA FEE : Alain LAFORTUNE:
Au village de Forest l' abbaye: LA FEE : Alain LAFORTUNE:

                                                                                    Merci à Gégé d'Oisemont