Plan > Amiens Insolite > Cathédrale insolite

----PIERRES MYSTÉRIEUSES---

------EN PAYS DE SOMME-------

                                _______________________________

Notre ambition en ouvrant cette page est de recenser toutes les pierres

mystérieuses de notre département de la Somme.

En même temps, nous lançons un appel à tous les historiens et les amateurs

d’énigmes capables d’éclaircir un peu le mystère qui entoure ces vieilles pierres.

GRAFFITI à Montigny (NAMPONT-SAINT-MARTIN)

Les graffiti ont presque toujours un sens et celui-ci dessiné sur les murs de l'église de Montigny perchée sur les hauteurs de la vallée de l'Authie nous échappe. Y a t-il un curieux ou une curieuse qui pourrait nous aider?

Sur les murs de l'Eglise de Montigny- Commune de Nampont-St-Martin
Sur les murs de l'Eglise de Montigny- Commune de Nampont-St-Martin

La croix mystérieuse de FRISE

Couchée sur un léger talus au bord de la route qui nous conduit de Frise à Herbécourt, la petite croix en pierre qui a reçu un encadrement fait de pavés de grès est pour l'instant mystérieuse. Aucune date, aucun nom ne permet de l'identifier. Il semblerait que quelqu'un soit mort à cet endroit qui ressemble à une sépulture.

Y a t-il un internaute pour nous aider à éclaircir ce mystère?

Croix en pierre de Frise
Croix en pierre de Frise
Croix de Frise
Croix de Frise

Visage sur le pignon de l'église de RUBEMPRE

Eglise de Rubempré
Eglise de Rubempré

Rubempré

 

Pour la sculpture ci-contre, fixée au chevet du chœur de l'église de Rubempré, il semble que le mystère s'éclaircisse.

C'est sans doute le portrait de l'architecte Marest qui a restauré l'église en 1828. Cette date est d'allieurs gravée sous la sculpture. Le texte qui surmontait cette tête sculptée et qui aurait pu nous donner une explication définitive, est devenu illisible.

 

Merci à Lionel Joly

LONGUEVILLETTE

Longuevillette
Longuevillette

La croix de grès qui sert de limite au territoire de Longuevillette existe depuis le début du 13e siècle. Le comte de Ponthieu l'indique comme limite de banlieue dans la charte qu'il accorde à la ville de Doullens, en 1202. Mais est-ce toujours cette croix qui est là depuis le 13e siècle?

Notre mystère tient aux cinq petits trous circulaires disposés régulièrement sur le fût.

Nous lançons un appel aux internautes pour éclaircir ce mystère.

VAUX (Commune d'Eclusier-Vaux)

Vaux (Eclusier-Vaux)
Vaux (Eclusier-Vaux)

La Pierre Saint Vast : située près de l'Église de Vaux, cette pierre creuse servait (selon la légende) à Saint Vast pour faire boire son ours lorsqu'il passait à Vaux pour se rendre à Arras. Les vertus attribuées à cette pierre (toujours d'après la légende) ont pendant longtemps fait se déplacer les parents qui avaient un enfant en retard pour marcher. Il paraît qu'en le tenant par la main et en lui faisant faire plusieurs fois le tour de cette pierre, l'enfant se mettait à marcher seul !

http://www.paysducoquelicot.com/eclusier-vaux.htm

ESMERY-HALLON

Les pierres d'Esmery-Hallon
Les pierres d'Esmery-Hallon

Ces pierres en grès d'Esmery-Hallon sont une énigme que nous aimerions solutionner ...

VISAGE A SELINCOURT

Selincourt (commune d'Hornoy-le-Bourg)
Selincourt (commune d'Hornoy-le-Bourg)

 

 

Selincourt (commune d'Hornoy-le-Bourg)

 

Quel est le sens de cette sculpture fixée sur le pignon d'un bâtiment agricole et qui regarde la façade latérale de l'église de Selincourt?

 

Sa coiffure aussi nous intrigue.

 

...et nous lançons à nouveau un appel aux internautes

SCULPTURES SUR LE CLOCHER DE RIBEMONT-S-ANCRE

Eglise Saint-Vast de Ribemont-sur-Ancre
Eglise Saint-Vast de Ribemont-sur-Ancre

 

 

Ribemont-sur-Ancre

 

Les sculptures au nombre de quatre font tout de suite penser aux évangélistes que l'on trouve en grand nombre à l'intérieur de nos églises sur les chaires à prêcher, les vitraux et les statues.

Ces sculptures très abîmées du clocher de Ribemont ne laissent pas deviner les attributs des évangélises.

Peut-être y a t-il une autre hypothèse?

                     Merci à Rémy Godbert

Les 4 pierres sculptées du clocher de Ribemont-sur-Ancre sont un tétramorphe avec dans l'ordre de haut en bas et de gauche à droite : l'ange de Matthieu, l'aigle de Jean, le  taureau de Luc et par déduction pour le 4ème car moins lisible le lion de Marc.

                    Merci à Michel, Daniel et Sylvie qui nous donné la même solution

Les quatre sculptures sur le clocher de Ribemont-sur-Ancre
Les quatre sculptures sur le clocher de Ribemont-sur-Ancre


EGLISE DE TILLOY-FLORIVILLE

Ces curieuses têtes sculptées sur les murs de l'église Saint-Jean Baptiste de Tilloy-Floriville ne semblent pas avoir beaucoup intéressé les historiens qui n'évoquent guère leur présence. Une fois de plus, nous appelons à l'aide les internautes.

                                                                                     Merci à Jacques Fouré

Eglise de Tilloy-Floriville
Eglise de Tilloy-Floriville
Eglise de Tilloy-Floriville
Eglise de Tilloy-Floriville
Eglise de Tilloy-Floriville
Eglise de Tilloy-Floriville

DOMART-EN-PONTHIEU

Pierre gravée sur l'église de Domart-en-Ponthieu- Photo: Rémy Godbert
Pierre gravée sur l'église de Domart-en-Ponthieu- Photo: Rémy Godbert

Sur les murs de l'église de Domart-en-Ponthieu, se trouve à environ trois mètres de hauteur cette pierre sculptée. Nous avons pensé dans un premier temps à un cadran solaire. Mais le mélange très rare des chiffres arabes et romains dans la couronne nous rend perplexes. Y aurait-il une autre interprétation?

AU CIMETIERE DE NOUVION-EN-PONTHIEU

La croix centrale du cimetière de Nouvion
La croix centrale du cimetière de Nouvion

 

 

 

 Nouvion-en-Ponthieu

 

Après le socle de la croix différent de celui du cimetière de Saint-Sauveur,  (voir-ci-dessous) essayons de trouver l’énigme du socle de Nouvion.

L’octogone qui supporte une croix fasciculée (fin 19e s) comme à St-Sauveur porte des lettres sur les cinq premières faces et ensuite la date de 1531. L’hypothèse avancée par les historiens locaux serait que chaque lettre soit le début d’un mot.

Une fois de plus, nous appelons les internautes pour nous aider à trouver la solution.

Des photos en grande définition peuvent être envoyées à tous ceux qui en feront la demande. 

 

SAINT-SAUVEUR

La crix principale du cimetière de Saint-Sauveur
La crix principale du cimetière de Saint-Sauveur

 Saint-Sauveur

La croix fasciculée (19e s) du cimetière de Saint-Sauveur, située dans l’allée principale, repose sur un socle en grès du 16e siècle.

Au début des années 2000, la commune a restauré cet ensemble en l’entourant d’un cercle de brique sur lequel est apposé le logo de la Fondation du Patrimoine.

Quatre des huit faces du socle octogonal en grès ont reçu une inscription en relief.

Sur la première face : deux lignes apparaissent. Nous croyons lire le nom du défunt sur la première: peut- être Jean ... suivi de "et sa femme", sur la 2e ligne.

Sur la deuxième face: apparait distinctement le mot : « mil », qui pourrait être le début de la date de décès (simple hypothèse).

Les inscriptions de la 3e et 4e faces sont un mystère. (voir photos ci-dessous)

Aussi, lançons-nous appel aux internautes pour nous aider à déchiffrer ce qui est selon toute vraisemblance, une épitaphe.

Cet appel a été entendu et Clément Noal nous apporte sa solution qui semble être définitive.

Les 3° et 4° faces mentionnent la date de décès commencée avec « mil » sur la 2e face.

- sur la troisième face: apparaissent les lettres V , C , ainsi qu’une autre qui pourrait être un L .

-sur la quatrième, ce sont les lettres X, V, I, I, I.

Cela nous donne : mil VC LXVIII. Selon un usage fréquent à l'époque, le « C »

est utilisé pour les centaines (VC = 500 ; de même, VIC voudrait dire 600). En

traduisant en chiffres arabes, nous sommes donc en 1568.

On remarque la forme très stylisée mais reconnaissable du V et du X. 

Le socle de la croix principale du cimetière de Saint-Sauveur
Le socle de la croix principale du cimetière de Saint-Sauveur
Première et deuxième face du socle de la croix
Première et deuxième face du socle de la croix
Troisième et quatrième face du socle de la croix
Troisième et quatrième face du socle de la croix

VECQUEMONT

Eglise de Vecquemont- Ph: Rémi Godbert
Eglise de Vecquemont- Ph: Rémi Godbert

 

 

Eglise St-Martin de Vecquemont

 

Que signifient les chiffres et les lettres gravés sur cette pierre?

Une hypothèse bien fragile: la date de construction de l'église et le nom du maçon? Le cœur gravé au milieu de la pierre reste une énigme.

 

 

 

...et le mystère s'éclaircit définitivement:

De la part de Christian Lassure :

Première ligne: la date de 1804

Deuxième ligne: un cœur entre deux lettres qui correspondent aux initiales des époux

Troisième ligne, il faut lire an 12 (l'an 12 de la République),qui correspond à 1804.

Avec certitude, on peut affirmer que cette pierre provient d'une maison de Républicains ne craignant pas d'afficher sa foi dans l’ordre nouveau.

Eglise Saint-Martin de Vecquemont- Photo: Rémi Godbert
Eglise Saint-Martin de Vecquemont- Photo: Rémi Godbert

TROIS TÊTES SUR LE PIGNON ET LA FAÇADE DES ÉGLISES

Eglise d'Aumont
Eglise d'Aumont
Eglise de Rubempré
Eglise de Rubempré
Eglise de Toutencourt
Eglise de Toutencourt

Ces trois têtes que l'on trouve respectivement sur les églises d'Aumont, de Rubempré et de Toutencourt n'ont aucune explication rationnelle. Sont-ce des personnages connus dans le village ou des fantaisies de sculpteurs? Le mystère est entier.

Hypothèse d'un internaute: "La coutume des têtes coupées remonterait aux celtes et aux gaulois qui détachaient la tête du corps des ennemis qu’ils avaient vaincu, et l’exposaient au-dessus de leur porte pour se protéger des maléfices. Peut-être est-ce l’origine des têtes coupées dans l’art Roman.

Plus tard, on sculpta des masques ou têtes coupées à l'entrée des édifices

religieux et aussi des édifices civils. On leur attribuait un pouvoir de

protection contre le Diable".

TROIS PIERRES SCELLÉES À L'ENVERS

Le grès avec sa fleur de lis- Hôtel de Ville d'Amiens
Le grès avec sa fleur de lis- Hôtel de Ville d'Amiens

Amiens : ce grès, qui est incrusté dans la façade arrière de l'Hôtel de Ville d'Amiens, est sculpté d'une fleur de lis portant la date de 1551.

La date de construction de l'église de Franqueville
La date de construction de l'église de Franqueville

Franqueville : Deux pierres l’une à gauche et l’autre à droite de la façade de l'église sont scellées dans le soubassement, l’une est à l’endroit et l’autre à l’envers. Elles portent toutes les deux la date de 1576.

Eglise de Franqueville
Eglise de Franqueville


Franqueville

Dans le soubassement, en franchissant le porche à gauche de l'entrée de l'entrée de l'église, on observe bien cette date, à l'endroit, qui correspond à l'édification de l'église 

Le blason de la famille de Créqui sur l'église de Lanches
Le blason de la famille de Créqui sur l'église de Lanches

Lanches : le blason de la famille de Créqui figure en bonne place sur

la façade de l’église.

Voilà trois pierres qui ont été scellées à l'envers. Sans doute en existe t'il d'autres dans le département ?Prendre les maçons pour des incompétents et ne connaissant pas l'ordre des choses nous apparait une hypothèse un peu simpliste.Alors, nous lançons un appel à nos visiteurs pour trouver un début de solution à ce mystère.

Début d'explication: "Ce n'est pas la première fois qu'on trouve des pierres installées à l'envers... Il semblerait quelquefois que ce soit pour mettre en garde contre les mauvais usages que l'être humain fait de la parole : "mauvaise langue" !

Dans le cas de ce blason de la famille de Créqui, peut-être une forme de rébellion des maçons, qui ont souvent fait passer des messages dans leurs œuvres... Peut-être ont-ils voulu que ce blason ne soit pas remarqué trop vite, mais pour quelle raison ? Serait-ce une vengeance contre les seigneurs, la famille de Créqui ?"

LA PIERRE LEVÉE DE FOUILLOY

Fouilloy: Photo: Rémy Godbert
Fouilloy: Photo: Rémy Godbert
Fouilloy- Photo: Rémy Godbert
Fouilloy- Photo: Rémy Godbert
Fouilloy- Photo: Rémy Godbert
Fouilloy- Photo: Rémy Godbert

 Communication de Rémy Godbert:

Cette pierre a été trouvée en creusant pour réaliser une pièce d'eau près du cours de la Vieille Somme à Fouilloy, elle était couchée à plat et bouchait une source, elle fut remontée et installée à proximité sur les conseils de Mr Liscourt, féru d'histoire locale et témoin de cette découverte.

Cette pierre aurait pu servi de borne pour indiquer l'emplacement d'un gué. Un

chemin allant d'Amiens à Péronne y passait à proximité et l'arrière de la

maladrerie St Thibaud se trouvait de l'autre côté du cours d'eau ! 

LES PIERRES MYSTERIEUSES DU CHATEAU DE HAM

Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Château de Ham- Ph: Rémy Godbert

Le château de Ham, classé Monument Historique depuis 1965, a été construit au début du 11e siècle par les comtes de Vermandois.

Restauré, assiégé à maintes reprises pendant des siècles, il a été transformé en prison d'état au 19e siècle. Son prisonnier le plus célèbre a été le prince Louis-Napoléon Bonaparte, le futur Napoléon III.

Le château garde sur ses murs quelques vieilles pierres, dont il serait intéressant de connaitre la signification. Aussi, faisons nous appel à la sagacité des internautes.

Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Château de Ham- Ph: Rémy Godbert
Graffiti mystérieux
Graffiti mystérieux

Solution de l'énigme:

  Au Château de Ham(de la part de Rémy Godbert)

Pierre avec une houppe pendante au bout d'un cordon entrelacé, il s'agit des

armes parlantes de Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol et connétable de

Louis XI. Il fit reconstruire le château de Ham et le dota en 1441 d'un donjon formidable (appelé "tour du Connétable") de 33 m de haut et de 33 m de diamètre avec des murs de 11 m d'épaisseur capables de résister aux assauts de l'artillerie naissante. Il fit graver cette devise au-dessus de la porte d'entrée de la Tour du Connétable: "Mô Myeux" (Mon mieux).

DE GROSSES PIERRES SUR LES PLACES DE VILLAGES

 

Esmery-Hallon, Laucourt et Pissy

Ces pierres dont il est difficile de donner leur origine en même temps que leur âge proviennent le plus souvent du terroir de la commune. Leurs mystères, qui attirent toujours les hommes, risquent de continuer à fasciner pendant longtemps encore les générations qui vont suivre.

Laucourt
Laucourt
Laucourt
Laucourt

Esmery-Hallon
Esmery-Hallon
Pissy
Pissy

PIERRE AU CIMETIÉRE DE BOUSSICOURT

Au cimetière de Boussicourt- Photo: Jean-Marie Moreau/ Anne Parvillé
Au cimetière de Boussicourt- Photo: Jean-Marie Moreau/ Anne Parvillé

Boussicourt ( canton de Montdidier) dispose d'un cimetière sur les hauteurs du village depuis plus d'un siècle. Cette étrange pierre en forme de cube fait sans doute partie d'une sépulture. Le trou au milieu de cette pierre entouré de petites croix est l'objet de notre recherche.