Patrimoine des églises > Patrimoine rural > Façades des maisons

-------CHRISTS AUX LIENS-------

-------EN PAYS DE SOMME------

                                ____________________________________

Christ aux liens dans l'église de Poix
Christ aux liens dans l'église de Poix
Ecce-Homo dans l'église de Poix
Ecce-Homo dans l'église de Poix

Eglise Saint-Denis de Poix de Picardie

Cette église possède à la fois un Christ aux liens (christ assis) et un Ecce-Homo (christ debout)                                     Merci à Rémy Godbert pour ces deux photos

1ère station du chemin de croix de l'église d'Arquèves
1ère station du chemin de croix de l'église d'Arquèves

 

Le Christ aux liens ou Christ de Pitié

 

L’iconographie chrétienne a souvent représenté Jésus lorsqu’il se présente devant Ponce Pilate pour être jugé : c’est la première station du chemin de croix.

Ensuite, le condamné est assis, dépouillé de ses vêtements, avec des liens aux poignets et aux chevilles.

Une autre expression est souvent utilisée à tort pour désigner le Christ aux liens, c’est l’ "Ecce Homo", qui veut dire : « Voici l’Homme ». Jésus vient d’être flagellé et sortant du prétoire, Ponce Pilate le présente à la foule en prononçant ces mots relatés dans l’évangile selon saint Jean, chapitre 19 verset 5 :"Voici l’Homme".

Christ aux liens associé à un Monument Funéraire

Eglise de Guerbigny

Monument funéraire de Pierre Noiret
Monument funéraire de Pierre Noiret

 Guerbigny- Eglise Saint-Pierre

Le Monument funéraire de Pierre Noiret, riche bourgeois, a été réalisé, en 1475, selon son testament.

Cette très belle sculpture du Christ aux liens a été peinte à la fin du 19e siècle.

PMH, arrondissement de Montdidier, p. 50

Le journal, Cercle Blanchard, N° 30, p. 6 et 7


CHRISTS AUX LIENS DANS LES EGLISES

Eglise Saint-Pierre de Guerbigny

Christ aux liens à l'entrée de l'église Saint-Pierre de Guerbigny
Christ aux liens à l'entrée de l'église Saint-Pierre de Guerbigny

EGLISE SAINT-MARTIN DE ST-VALERY-SUR-SOMME

Eglise de Saint-Valery-sur-Somme
Eglise de Saint-Valery-sur-Somme
Chapelle des Marins- Eglise de St-Valery
Chapelle des Marins- Eglise de St-Valery

Seul le téléobjectif nous permet d'apprécier la beauté de ce Christ aux liens de petites dimensions qui surmonte le maître-autel dans la chapelle des Marins à l'intérieur de l'église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme.

Eglises de Cardonnette, Feuquières-en-Vimeu et Grand-Laviers

Les Christs aux liens dans le diaporama ci-dessus se trouvent dans les églises suivantes: Amiens Saint-Leu, Arrest, Buigny-Saint-Maclou, Hamelet, Mailly-Maillet, Molliens-Dreuil, Montdidier, Pissy et Ribeaucourt.

Avec cette inscription sur le socle du Christ aux liens de Buigny-St-Maclou: "popule meus, quid feci tibi" que l'on traduit ainsi: "Mon peuple, que t'ai-je fait?

PROUZEL

Eglise de Prouzel
Eglise de Prouzel

Insolite: ce christ aux liens dans l'église de la Nativité de la Sainte Vierge à Prouzel, on a remplacé les liens par des menottes.

CHRISTS AUX LIENS DANS LES CHAPELLES

On trouvera les Christs aux liens ci-dessus dans les chapelles des cimetières de: Bovelles, Crouy-Saint-Pierre et Sentelie (chapelle Saint-Lambert) 

CHRIST AUX LIENS DANS LES ORATOIRES

A l'orée d'un bois- Grand-Laviers
A l'orée d'un bois- Grand-Laviers

LES "ECCE-HOMO" DE LA CATHEDRALE D'AMIENS

L'expression "Christ aux liens" est réservée au Christ qui se trouve dans la position assise.

Quand on parle d' "Ecce Homo", le Christ est généralement debout.

Cathédrale N-D d'Amiens: Monument funéraire d'Antoine de Baillon
Cathédrale N-D d'Amiens: Monument funéraire d'Antoine de Baillon
Cathédrale N-D d'Amiens: Monument funéraire de Pierre Burry
Cathédrale N-D d'Amiens: Monument funéraire de Pierre Burry


Cathédrale Notre-Dame d'Amiens-

Monument funéraire d'Antoine de Baillon

 

Georges Durand mentionne dans sa monographie que le tombeau du chanoine Antoine de Baillon (mort en 1644) est généralement attribué au sculpteur Nicolas Blasset.


Antoine de Baillon est agenouillé les bras croisés sur la poitrine, la tête levée vers l´Ecce Homo.


La position des jambes est identique à celle du saint Sébastien de la Cathédrale.

 

 

Photo Magali
Photo Magali

 

Cathédrale Notre-Dame d'Amiens-

Monument funéraire de Pierre Burry

 

Trois statues grandeur nature composent ce groupe

en calcaire, disposées sur un socle supporté par deux colonnes:

Saint-Pierre représente le saint patron du défunt, le chanoine Pierre Burry est agenouillé devant l'Ecce-Homo.

 

Pierre Burry eut un certain talent d'écrivain et de poète.

 

 

L'Ecce-Homo de l'église Notre-Dame de Doullens
L'Ecce-Homo de l'église Notre-Dame de Doullens

ECCE-HOMO DANS LES EGLISES DE SOMME

L'Ecce-homo de l'église Saint-Fuscien et Saint-Gentien de Morcourt- Ph: Rémi Godbert
L'Ecce-homo de l'église Saint-Fuscien et Saint-Gentien de Morcourt- Ph: Rémi Godbert
Morcourt- Photo: Rémi Godbert
Morcourt- Photo: Rémi Godbert

Morcourt

 

Adossé sur un des contreforts du chevet de l’église de Morcourt, l’Ecce Homo a la particularité d’être abrité par une cloche en pierre et de reposer sur un cul de lampe où sont sculptés la plupart des objets ayant matérialisé la Passion du Christ : tunique, marteau,

clou, dés, tenailles, fouet, vases etc.

 

Eglise d'Ailly-sur-Noye- Ph: Rémy Godbert
Eglise d'Ailly-sur-Noye- Ph: Rémy Godbert
Trois blasons fixés sur le socle du Christ aux liens
Trois blasons fixés sur le socle du Christ aux liens

 

 

Eglise Saint-Pierre d'Ailly-sur-Noye

 

A remarquer les deux petites statues qui figurent de chaque côté de l'Ecce-homo. Ont-elles été rapportées?

Les blasons ont-ils un lien avec Jean de Luxembourg bâtard de Saint-Pol, qui a son tombeau dans l'église?


L'ECCE-HOMO DU MUSEE DE PICARDIE

Musée de Picardie- Sculpture de Nicolas Blasset
Musée de Picardie- Sculpture de Nicolas Blasset

L'Ecce-homo du Musée de Picardie est peut-être la seule œuvre à avoir échappé à l'horrible destruction du cimetière Saint-Denis, vers 1830. Il avait déjà été restauré par François Cressent, en 1725, puis récupéré par un brocanteur. Finalement, la Société des Antiquaires le rachète, en 1884.

"Nicolas Blasset" par Christine Debrie