Accueil > Plan du site  > Croix et Calvaires > Croix en tufChapelles

----LA CÈNE DERNIER REPAS---- ---------------DE JÉSUS--------------

                     _____________________________________

Eglise Ste Marie-Madeleine d'Acheux-en-Vimeu

Tableau de William Einstein dans l'église Ste-Marie-Madeleine d'Acheux-en-Vimeu
Tableau de William Einstein dans l'église Ste-Marie-Madeleine d'Acheux-en-Vimeu

 Eglise d'Acheux-en-Vimeu

William Einstein, est un peintre de renommée internationale né aux Etats-Unis dans le Missouri, en 1907. Ses voyages à travers le monde l’amènent en Picardie, la terre natale de son épouse. Il est l‘auteur en 1963 de 20 vitraux pour la collégiale Saint-Vulfran d’Abbeville. En 1962, il donne ce tableau à la commune représentant la Cène, dernier repas du Christ.  Décédé en 1972, il repose dans le cimetière d'Acheux-en-Vimeu.

"La Cène", œuvre des frères Duthoit

Cliquer sur l'image pour obtenir le lien avec "Aimé et Louis Duthoit, sculpteurs"

"La Cène", oeuvre des frères Duthoit conservée par un de leurs descendants: Jean-Pierre Duthoit, architecte
"La Cène", oeuvre des frères Duthoit conservée par un de leurs descendants: Jean-Pierre Duthoit, architecte

La Céne- Cathédrale d'Amiens

La Cène- Tableau d'Auguste Pichon- 1846
La Cène- Tableau d'Auguste Pichon- 1846

La Cène en bas-relief dans l'église de REVELLES

La Cène dans l'église de Revelles
La Cène dans l'église de Revelles

Représentations de la Cène dans les églises de Somme

Eglise Saint-Silvain de Mautort-Abbeville
Eglise Saint-Silvain de Mautort-Abbeville

Abbeville- Eglise Saint-Silvain de Mautort-  Sculpture sur le bas de l'autel.

Cette représentation de la Cène est insolite. Il n'y a que 11 apôtres au lieu de 12, traditionnellement. La présence d'un tabouret renversé sous la table est sans doute le signe qu'un des apôtres est parti.

Cathédrale d'Amiens: chapelle du Sacré Coeur

Cathédrale d'Amiens- Chapelle du Sacré Coeur
Cathédrale d'Amiens- Chapelle du Sacré Coeur

Eglise de Feuquières-en-Vimeu

Eglise Notre-Dame de Feuquières-en-Vimeu
Eglise Notre-Dame de Feuquières-en-Vimeu
Eglise de Toutencourt
Eglise de Toutencourt

Eglise de Bavelincourt

"La Cène"- Eglise de Bavelincourt
"La Cène"- Eglise de Bavelincourt

Ce magnifique tableau de la Cène, dont l'auteur est inconnu, semble dater du 17e siècle.

Au centre, Jésus vêtu d'une robe marron est assis à une table sur laquelle, on reconnait l'agneau, le pain, un verre de vin et une salière. A sa droite, saint Pierre lui parle. A sa gauche, saint Jean appuie sa tête sur l'épaule du Sauveur. Les autres apôtres sont rangés autour de la table dans diverses attitudes. Judas, la chevelure rousse, tourne la tête.

PMH, tome 5, 1912-1914, canton d'Acheux-en-Amiénois, par Georges Durand

Collégiale de PICQUIGNY

Tableau en pierre dans la Collégiale de Picquigny
Tableau en pierre dans la Collégiale de Picquigny

____________________________________________________________

 

Eglise d'Etréjust
Eglise d'Etréjust

EGLISE SAINT-PIERRE DE MAILLY-MAILLET

Détails de la façade de l'église Saint-Pierre de Mailly-Maillet
Détails de la façade de l'église Saint-Pierre de Mailly-Maillet
Détails de la partie gauche de la façade
Détails de la partie gauche de la façade
Détails de la partie droite de la façade
Détails de la partie droite de la façade

L'église Saint-Pierre de Mailly-Maillet

Construite au tout début du 16e siècle par l’épouse de Jean III, l’église de Mailly-Maillet remplace une chapelle castrale. De cette période, il ne reste que l’exceptionnelle façade qui est un véritable chef d’œuvre de sculpture, et

on peut se féliciter que cette merveille classée monument historique soit

parvenue jusqu’à nous.

En haut de la façade, un bas-relief, partagé en deux représente à gauche l’expulsion d’Adam et Eve du Paradis et à droite Adam et Eve gagnent leur « pain à la sueur de leur front ». Caïn et Abel sont représentés en train de jouer et une

autre scène nous montre le meurtre de Caïn. Dans la partie la plus reculée du

bas-relief, on construit la tour de Babel.

A gauche du portail, se trouve l’oratoire d’Isabeau d’Ailly. Restauré par Caudron, en 1844, il fut consolidé par Louis Duthoit quelques années après.

Source : Mailly et ses Seigneurs par l’abbé J.Gosselin-1876