------FONTS BAPTISMAUX ------

--------du 14e au 18e siècle----------

Bibliographie:

"Etude sur quelques fonts baptismaux du Nord de la France" par Camille Enlart publié par le Cabinet Historique de l'Artois et de la Picardie. Tome 5 et 6.  

"Des lieux consacrés à l'administration du baptême" par l'abbé Corblet. 1878.

La Picardie Historique et Monumentale (7 tomes) par la Société des Antiquaires de Picardie

Dictionnaire Historique et Archéologique de la Picardie (5 tomes) par la Société des Antiquaires de Picardie.

Etude sur quelques fonts baptismaux picards par Virgile Brandicourt (Bulletin de la SAP, 3° et 4° trimestre 1912)

A la recherche de l'Art Roman par Paule Roy (Bulletin de la SAP, 3° trimestre 1975)

XIVe et XVe siècles

On retrouve les mêmes formes qu'à l'époque précédente, mais les cuves cylindriques deviennent plus rares,

Les fonts à un seul pied, de forme octogonale, dominent et sont décorés d'arcades, feuillages et moulures sur les faces du support central.

Allenay.........................................Beauchamps..............................

Guizancourt
Guizancourt

Eglise Saint-Martin de Guizancourt

Ces fonts entièrement en pierre, qui reposent sur un petit socle octogonal, n'ont qu'un seul pied. Leur originalité consiste en une jolie frise de feuillage qui entoure la cuve.

Quelques fonts représentatifs de cette période: XIVe et XVe siècles

Intérieur de la cuve des fonts de l'église de Maisnières
Intérieur de la cuve des fonts de l'église de Maisnières
Eglise de Maisnières
Eglise de Maisnières

 

 

MAISNIERES

– Eglise St Crépin – F.B. XIVe s.

 

Les fonts baptismaux affectent la forme d’une courte colonne couronnée par un chapiteau.

Des feuilles d’érable, détachées les unes des autres, ornent la corbeille du chapiteau que surmonte un gros dé de pierre octogone, dépourvu de toute moulure.(SAP-1907/1911)

Ce dé de pierre a été remplacé par un encadrement en bois orné de motifs, et recouvert d’un couvercle).

BEAUFORT en SANTERRE - Eglise N.D. de l'Assomption 

Les fonts baptismaux du XIVe s. se composent d'une cuve dont la circonférence dépasse 3 mètres et présentent douze compartiments en arcades mitrées contenant les images en relief des douze apôtres avec leurs attributs symboliques. La cuve repose sur une colonne ronde et trapue, haute de 0,30mètres, sans base ni socle, et surmontée par un beau chapiteau à feuillages.

Beaufort-en-Santerre
Beaufort-en-Santerre
Beaufort-en-Santerre
Beaufort-en-Santerre

Eglise Saint-Martin de Bailleul
Eglise Saint-Martin de Bailleul

 

 

 

 

 

BAILLEUL

 

Dans la petite église St Martin, à nef unique, on trouve des fonts baptismaux creusés dans un beau chapiteau à crochets du XIVe s. Ils reposent sur un pied massif carré, avec moulures.

 

Une cuve en plomb à deux compartiments pour le baptême par infusion, subsiste.

 

 

Vismes-au-Val
Vismes-au-Val

VISMES-au-VAL - Eglise de la Nativité de la Ste Vierge

 

Les fonts baptismaux se composent d’une belle cuve octogonale en plomb du XVe s., à huit pans, posée sur une épaisse table de pierre que supportent quatre colonnettes avec chapiteaux à crochets du XIIIe s. Seize arcatures en plein cintre, couronnées de gables en accolade, sur l’extrados desquels s’accrochent des chimères, en garnissent le pourtour. Au centre de chaque arcature un petit socle recevait une statuette en demi-relief et en plomb, aujourd’hui disparues.

Hescamps (hameau de Souplicourt)
Hescamps (hameau de Souplicourt)







SOUPLICOURT (HESCAMPS) -



Eglise St Samson - F.B. XVe s.

La petite église de Souplicourt, près de Poix, possède des fonts baptismaux en pierre remarquables. Ces fonts octogonaux sont ornés d’arcatures flamboyantes.

Thieulloy-la-Ville
Thieulloy-la-Ville





THIEULLOY-la-VILLE - Eglise St Firmin - F.B. XVe s.


Les fonts baptismaux de forme circulaire, ou plus souvent à pans se rencontrent depuis la fin du XIIe s, mais ne sont fréquents qu’aux XVe et XVIe s.

Les fonts  de Thieulloy-la-Ville ressemblent tellement à ceux de Souplicourt qu’on peut se demander s’ils n’ont pas été réalisés par le même atelier.

XVIe siècle- la Renaissance

Ces fonts en forme de cuve octogonale, reposent sur un support central, auquel adhèrent parfois des colonnettes. Ces fonts peuvent être d'une grande simplicité, ou d'une richesse excessive en décorations de l'époque Renaissance (armoiries, médaillons, panneaux encadrant des bas reliefs etc...)

Eglise Saint Martin d'Aubercourt
Eglise Saint Martin d'Aubercourt
La cuve du 16e siècle- Aubercourt
La cuve du 16e siècle- Aubercourt

 

AUBERCOURT - Eglise St Quentin

Les fonts baptismaux en pierre se composent d'une cuve ronde dans un

encadrement carré, avec un fleuron à chaque face (XVIe s)

 


Eglise de Laboissière-en-Santerre
Eglise de Laboissière-en-Santerre

 

 

 

 

 LABOISSIERE-EN-SANTERRE

 Église Saint Fiacre - F.B. XVIe s.


Les Fonts Baptismaux en pierre, composés d'une cuve sur pied unique, sont ornés de figures d'anges et de têtes d'animaux reliés par des guirlandes. Ces fonts sont de l'époque de la Renaissance et furent classés en 1907. Ils échappèrent miraculeusement aux destructions de la guerre 14/18 dans le Santerre.

Eglise de Laboissière-en-Santerre
Eglise de Laboissière-en-Santerre
Eglise de Mailly-Raineval
Eglise de Mailly-Raineval
Eglise de Mailly-Raineval (fonts sans couvercle)
Eglise de Mailly-Raineval (fonts sans couvercle)

MAILLY-RAINEVAL - église St Etienne - F.B. XVIe s.

Les fonts baptismaux en pierre se composent d'une cuve octogonale allongée,

supportée par un pied cylindrique orné de pendentifs terminés en perle. Les

angles de la base sont amortis par des culots.

Eglise de Briquemesnil
Eglise de Briquemesnil
Briquemesnil
Briquemesnil

 BRIQUEMESNIL (Floxicourt) - Eglise St Martin - F.B. XVIe s.

Les fonts baptismaux en pierre, sont formés d'une vasque hexagonale à pied

orné de figures en bas-relief.

Les six pans sculptés de la cuve représentent les différentes phases du baptême

du Christ, Saint Christophe, un ange aux ailes déployées portant un écusson aux armes de France, Saint Louis, un évêque et un martyr.

Le couvercle à six pans surmonté d'une petite statue de St-Jean Baptiste est postérieur aux fonts baptismaux.

SAINT BLIMONT-Eglise Saint Blimond - F.B. XVIe s. (1)

Les fonts baptismaux en pierre se composent d'un pied octogonal, orné d'arcatures ogivales sur toutes ses faces, qui soutient une coupe ornée d'armoiries aux armes des familles de St Blimont, de la Chaussée d'Eu et d'une troisième maison non identifiée. Des têtes sculptées se devinent dans des médaillons et un cordon de feuillage garnit le bord de la cuve.

Il est vraisemblable que ces fonts furent donnés par Nicolas de St Blimont qui vivait en 1520 et avait épousé Isabeau de la Chaussée d'Eu.

(1) Le nom du village s'écrit avec un "t", tandis que le saint porte un "d".

Fonts baptismaux de l'église de Gamaches
Fonts baptismaux de l'église de Gamaches



GAMACHES - Eglise St Pierre-St Paul - F.B. XVIe s.


Les fonts baptismaux, œuvre de la Renaissance, se composent d'une cuve à huit pans égaux, reliée par une base cylindrique à un socle octogonal. Une plinthe carrée reçoit le socle ; des consoles renversées ménagent la transition entre l'octogone et la plinthe. Les huit panneaux sont décorés de figures humaines. Quatre têtes d'hommes sortent en forte saillie pour soutenir la tablette, alternant avec des bustes de femmes, dont elles sont séparées par des pilastres cannelés, surmontés d'une double frise.

Folleville
Folleville

 

FOLLEVILLE - Eglise St Jacques le Majeur - F.B. de 1548

Célèbre par les superbes tombeaux qu'elle renferme, l'église St Jacques le Majeur (1524) de style flamboyant, témoigne de la pénétration de la Renaissance en Picardie.

Elle possède des fonts baptismaux, sur lesquels Saint Vincent de Paul a certainement baptisé des enfants. Leur forme rompt avec les traditionnelles cuves circulaires et profondes.

Le cachet de la Renaissance et de l'Art Italien sont empreints sur cette cuve baptismale, qui est livrée pour le baptême d'Henri de Lannoy, dont le parrain est Henri II, Roi de France, et la marraine, Marguerite de France, sa soeur.

La vasque taillée dans du marbre de Carrare, veiné de noir, est ceinte de la chaîne historique des Lannoy avec les quatre écussons des armes de Folleville, de Lannoy, de Poix et d'Hangest. Elle repose sur un pied en pierre du pays, sculpté de feuilles d'acanthe se terminant par des griffes. 

Allery
Allery

 

 

 

ALLERY - Eglise de la Trinité

 

Fonts baptismaux en grès, de la première moitié du XVIe s. Ils appartiennent à l’art de la Renaissance avec des réminiscences du style flamboyant. Ces fonts se composent d’une gaine carrée, aux angles abattus, ornés de pilastres, reliés au sol par une base ronde moulurée ; une tablette octogonale se rattache au support par une série de moulures rehaussées de feuillages. Sur chacune des quatre faces est sculpté un petit sujet emprunté aux scènes du baptême.

Eglise de l'Assomption de la Ste Vierge-Bourseville
Eglise de l'Assomption de la Ste Vierge-Bourseville

 

 

 

BOURSEVILLE

 

Dans le Vimeu, ces fonts baptismaux Renaissance présentent des panneaux qui sont ornés de médaillons traités à l'antique.

Sur la partie supérieure de la cuve court une inscription en latin, qui rappelle les effets du baptême (Je procure la grâce, Je chasse les démons, Je lave les souillures, Je promets le ciel)

Sous les panneaux, une frise fleurie apparaît sur la base octogonale.

 

Boussicourt
Boussicourt

 

 

 

BOUSSICOURT - Eglise St Etienne (restaurée après 1918) - F.B. XVIe s.

 

Située dans le canton de Montdidier, cette commune a subi les ravages de la

guerre 14/18. L'église fortement ébranlée a été restaurée en 1922. Une

surprise nous attendait dans cet édifice : des fonts baptismaux en pierre,

visiblement en bon état, ornés de motifs fleuris et bordés de têtes d'angelots propres au XVIe s.

Détail: FB de Boussicourt
Détail: FB de Boussicourt
Détail: FB Boussicourt
Détail: FB Boussicourt

Eglise de Camon
Eglise de Camon

 

 

 

CAMON - Eglise St Vast XVIe s.

 

Dans cette église se trouve un bénitier en pierre du XVIe s., portant la figure de Saint Sébastien. Ce bénitier sert aujourd'hui de fonts baptismaux. Malgré l'usure du temps on peut distinguer la présence d'angelots sur le pourtour de la cuve.

Eglise de Fresnoy-en-Chaussée
Eglise de Fresnoy-en-Chaussée

 

 

 

 

FRESNOY-EN-CHAUSSÉE -Eglise de l'Assomption de la Ste Vierge-

 

Les Fonts Baptismaux en marbre blanc, de la Renaissance, sont du 16e siècle . La cuve ronde est portée sur un seul pied orné de sculptures, de fleurons, fleurs de lis etc...

Fresnoy-en-Chaussée
Fresnoy-en-Chaussée
Fresnoy-en-Chaussée
Fresnoy-en-Chaussée

Pendé
Pendé

PENDE - Eglise Saint Martin

 

Les fonts baptismaux de Pendé sont une belle œuvre de la Renaissance provenant de l’ancienne Abbaye de Saint-Valery-sur-Somme. Ces fonts octogonaux du XVIe siècle sont réalisés en grès sculpté. Les huit faces de la cuve sont ornées de figures d’hommes et de femmes entourées de chapeaux de triomphe. Deux médaillons ont des écussons : les armes de France pour l’un et un chef pour l’autre.

PIENNES - Eglise St Martin (restaurée après 1918)

 

Fonts baptismaux du XVIe s. en pierre blanche, se composant , au-dessus d'une base moulurée, d'un support central légèrement galbé et ceint de guirlandes. Quatre colonnettes le cantonnaient autrefois, et l'on voit encore leurs chapiteaux qui rappellent ceux de l'Ordre Corinthien. La cuve est décorée sur son pourtour de têtes d'anges alternant avec des mascarons. Des festons de feuillages réunissent les premières aux seconds. Ce décor sculpté s'inspire de motifs importés d'Italie.

Fonts Baptismaux de l'église de Piennes
Fonts Baptismaux de l'église de Piennes

 

 

 

VILLERS-BOCAGE - Eglise St Georges 

 

Près de la Mise au Tombeau du XVIe s. se trouvent les fonts baptismaux de la même époque. Ils se composent d’une base octogonale, d’un pied circulaire et d’une cuve octogonale, moulurée et peu profonde. Les octogones de la cuve et de la base sont placés en quinconce.

La cuve est fermée par un couvercle plat en bois, fin XIXe ou début XXe siècle et comporte à l’intérieur une cuve en plomb à deux compartiments.

HANGEST-sur-SOMME - Eglise Ste Marguerite

 

Les fonts baptismaux en pierre du XVIe siècle, placés à l’extrémité du bas-côté droit de l’église, proviennent de l’ancienne abbaye du Gard à Crouy-St Pierre. Ces fonts baptismaux ont une forme aussi gracieuse qu’originale : une cuve octogonale, ornée sur chacune de ses faces, d’une tête de lion et sur chacun de ses angles, d’une feuille d’acanthe, est portée par un pied unique octogonal, posé sur une marche de même plan. Des dauphins, la tête en bas, relient, dans un mouvement plein de souplesse, le dessous de chaque pan de la cuve à l’emmarchement, et déguisent la nudité du pied central. 

 

 

 

 

 

BEHENCOURT - Eglise St Martin

 

Dans cette église d’origine XVIe s. se trouvent des fonts baptismaux d’une grande simplicité, datant probablement de la même époque. Ils sont en pierre calcaire, de forme circulaire et portés par une colonne reposant sur un socle carré. A l’intérieur des fonts, se trouve une cuve en plomb couramment utilisée pour le baptême par infusion.

Montdidier- Eglise du Saint-Sépulcre
Montdidier- Eglise du Saint-Sépulcre

 

 

 

MONTDIDIER - Eglise du Saint Sépulcre

 

Les fonts baptismaux datent de 1539 ainsi qu'en témoigne une inscription tracée en caractères gothiques et en dialecte picard. Ces fonts en pierre de La Faloise sont constitués d'une cuve basse et carrée dont les angles sont arrondis et couverts de feuillages, sur un pied central rond, renflé vers le bas et entouré de guirlandes. Quatre colonnettes soutiennent les angles couverts de motifs difficiles à déterminer après le badigeonnage effectué en 1870 sous prétexte de restauration !

Eglise de Guerbigny
Eglise de Guerbigny

GUERBIGNY - Eglise St Pierre F.B. 1567.

 

Les fonts baptismaux en pierre sont d'un type fort élégant et fort riche en décorations et portent intérieurement la date de 1567. Ils se composent d'une cuve circulaire portée sur un pied central couvert de sculptures, et l'ensemble repose sur une base aux moulures élégamment profilées.

Sous les angles de la cuve, s’élargissent quatre dais à coupoles superposées, décorées de têtes d’anges et de guirlandes, qui abritent les statues des prophètes, remplaçant les fûts des colonnettes détruits.

Sur le support central les quatre tableaux sculptés représentent : l’Assomption, St Pierre-St Paul, le Bon Pasteur entre deux donateurs, le Baptème du Christ.

 

Eglise de Monchy-Lagache
Eglise de Monchy-Lagache

MONCHY-LAGACHE Eglise St Pierre (restaurée après 1918) 

 

L’église a été restaurée après la guerre en conservant son style roman, et son clocher actuel octogone est une réplique de l’ancien à l’exception de la pointe pyramidale (oeuvre d’un artisan du pays Mr Marcel Marchandise).

Le baptistère, en pierre jaunâtre très résistante, se compose d’un fût cylindrique et d’une vasque ronde moulurée. Ces fonts baptismaux proviennent d’une ancienne colonne roman lombarde du XVIe s.

Le chapiteau est creusé intérieurement en piscine et recouvert de zinc à deux compartiments : réserve d’eau baptismale et écoulement de l’eau utilisée pour le baptême par infusion.

Depuis la restauration de l’église en 1929, un lourd couvercle de chêne, muni d’un système de levage à poulies, le recouvre. C’est la réplique exacte de la pointe et de la corniche du clocher octogone actuel.

Eglise de Wiencourt l'Equipée
Eglise de Wiencourt l'Equipée

 

 

 

 

 

 

WIENCOURT L'ÉQUIPÉE- Église St Nicolas - F.B. XVIe s

 

Ces fonts baptismaux en pierre sont originaux: on distingue sur une des faces du pied carré une grande Croix de Malte.

Wiencourt l'Équipée
Wiencourt l'Équipée
Eglise Saint-Pierre de Chépy
Eglise Saint-Pierre de Chépy

 

 CHEPY - Eglise St Pierre -

F.B. XVIe s. 


Les fonts baptismaux retrouvés dans le jardin de l'ancien presbytère, en mauvais état, ont été habilement restaurés et installés dans le choeur de l'église en 2000.

La cuve en pierre sur socle carré est ronde dans le bas et devient octogonale à mi-hauteur. Sur chacun des huit côtés on peut voir une ornementation en remplage de style flamboyant. La partie supérieure a fait l'objet de la restauration par un tailleur de pierre, formé à l'abbaye de St Riquier (Mr Gilles Fabre).

 

SAINT-RIQUIER - Abbatiale - F.B. XVIe s.

Les fonts baptismaux du XVIe s. , placés dans la chapelle dédiée à St Michel,

proviennent de l'église paroissiale détruite, de Notre Dame à St Riquier.

Ces fonts se composent d'une cuve de forme octogone, dont les différentes faces

sont ornées de six bas-reliefs représentant les traits principaux de la vie de

Jésus-Christ et de la Sainte Vierge :

l'Annonciation;la Visitation de la Vierge;la Naissance de Jésus-Christ;

l'Adoration des bergers; la Circoncision, le Baptême de Jésus-Christ par Saint Jean-Baptiste.

Le couvercle de cette cuve est surmonté d'une pyramide en bois garnie de crochets sur les arêtes. Ce couvercle monumental se manoeuvre à l'aide d'un bras puissant articulé sur un pivot.

XVIIe et XVIIIe siècles

Fonts composés d'une vasque ovale, parfois en marbre, et d'un pied quadrangulaire ou cylindrique.

Fonts en bois sur pied , sculptés. 

Cathédrale d'Amiens
Cathédrale d'Amiens

 

 

AMIENS- CATHEDRALE

 

 

 

"Les fonts qui servent actuellement pour la plupart des baptêmes sont placés dans la chapelle de St Pierre et St Paul, près du portail de la Vierge dorée. De l'ancienne église de St Firmin-le-Confesseur, ils sont revenus dans la Cathédrale en 1792.

 

Ils se composent d'une belle vasque ovale en marbre noir, portée par un balustre de même matière, au pied duquel on lit: "Ces fonts baptismaux ont été donnés par André Sellier escuier et M. François Dincourt, marguilliers en l'An1672"

 

Virgile BRANDICOURT, 1915

 

Eglise de Sainte-Segrée
Eglise de Sainte-Segrée

 

 

 

 

SAINTE SEGREE - Eglise

de l'Assomption de la Ste Vierge XVIIe/XVIIIe s.

Les fonts baptismaux se présentent sous la forme d'une cuve ronde en pierre décorée de godrons et de motifs fleuris. Le long fût cannelé repose sur un pied rond mouluré.

Ces fonts baptismaux pourraient dater de la construction de l'église.

La cuve des fonts de l'église de Sainte-Segrée
La cuve des fonts de l'église de Sainte-Segrée

Amiens (Cathédrale)........................Revelles..................................................

Eglise Ste Marie-Madeleine à Acheux-en-Vimeu
Eglise Ste Marie-Madeleine à Acheux-en-Vimeu

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

ACHEUX-en-VIMEU - Eglise Ste Marie-Madeleine F.B. XVIIIe s.

 

Les fonts baptismaux sont revêtus d'une enveloppe cylindrique en chêne sculpté de style Louis XVI. Des quatre panneaux, deux représentent la sortie d'un baptême, scène populaire connue sous le nom de "Parrain sec" en Picardie, et les deux autres, des trophées (mitre, crosse, main de justice...). Le couvercle est un dôme à jours, surmonté d'une statuette de Jean Baptiste, enfant, avec son agneau.

Eglise Saint-Pierre de Fieffes
Eglise Saint-Pierre de Fieffes

 

 

 

 

FIEFFES- MONTRELET-17e siècle- Eglise Saint-Pierre de Fieffes

 

Les fonts baptismaux taillés dans une pierre sont formés de deux parties séparées par deux anneaux : le socle, puis la cuve supportée par une corolle de pétales.

La cuve est surmontée d'un couvercle en tôle d'une forme qui s'apparente aux coupoles des églises russes, et qui supporte un porte-cierge.

 

 











FIENVILLERS- FB du 18e siècle


L'église qui porte le vocable de l'Assomption de la Sainte Vierge a cette originalité de posséder des fonts baptismaux qui ont gardé leur polychromie d'origine.

Lucheux- Eglise Saint-Léger
Lucheux- Eglise Saint-Léger

 

 

 

LUCHEUX - Eglise St Léger

L'église fut construite en 1140 et appartenait à un Prieuré bénédictin. Elle conserve de cette époque des voûtes d’ogives parmi les plus anciennes de France. Ses magnifiques chapiteaux romans s’ornent de sculptures illustrant malicieusement les péchés capitaux.

Au XVIIIe s. l’église est devenue paroissiale dans le diocèse d’Amiens et les habitants du village eurent besoin de fonts baptismaux : ceux-ci sont situés sous la Poutre de Gloire, déplacée au fond de l'église

 

 

 

 

MONTMARQUET (Lafresguimont Saint-Martin) - Eglise de la Nativité de la Ste Vierge

 

Fonts baptismaux du XVIIIe siècle, en très pur style rocaille et en chêne sculpté. La cuve est ovale et le support à quatre pans portant la coquille d’où descend une fleurette ; chaque pan est orné d’un médaillon ovale entouré de guirlandes de fleurs et surmonté d’un nœud de rubans.

NOYELLES en CHAUSSEE - Eglise Saint Pierre 

Les fonts baptismaux sont intéressants : le pied carré est orné des statuettes des quatre Evangélistes, entre des piliers doriques ; la cuve, de forme hexagonale allongée, se raccorde assez gauchement au fût, par des têtes d’anges sur les grands côtés, et des palmettes, sur les petits. Des draperies, des guirlandes de laurier etc... encadrent et décorent l’ensemble. Sur la table de la cuve, l’habile artiste a signé : "Fait par F. Robert el l’an 1632"









PONT-DE-METZ-Eglise Saint-Cyr et Sainte Julitte.


Ces fonts portent la date de 1781.

La cuve ronde soutenue par un seul pied repose sur une base carrée.

Le couvercle en bois se soulève par un ingénieux système de poulie très original.

Fonts baptismaux de l'église de Hailles
Fonts baptismaux de l'église de Hailles








HAILLES-  église St Vast (détruite en 1918 et reconstruite en 1923)


    La cuve des fonts est moderne, mais repose sur un magnifique pied sculpté, à feuilles d'acanthe du XVIIIe s.


Chapelle Sainte-Anne de l'Etoile
Chapelle Sainte-Anne de l'Etoile

L’Etoile

La belle église en pierre dédiée à Saint-Jacques le Majeur, perchée sur son promontoire, dominait la Vallée de la Somme. Elle a malheureusement été ravagée par un incendie, en 1991 et il ne reste plus désormais que les quatre murs recouverts de graffiti qui ne suffisent pas à imaginer sa splendeur.

Il aura fallu 10 ans à la municipalité pour offrir aux habitants un nouveau lieu de culte. En mars 2001, la commune décide de reconvertir l’ancienne école des garçons en chapelle, qui prend alors le vocable de Sainte-Anne parce que le jour de sa fête correspond à celui de la fête du village.

Peu de choses ont été récupérées de l’église brûlée : les fonts baptismaux,

quelques toiles du chemin de croix et quelques statues. Les fonts en pierre du18e siècle laissent apparaitre sur le pied galbé la sculpture d’un cœur,

d’une étoile et d’une fleur de lis. Sur la cuve est gravée cette inscription :

« Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé » (évangile selon saint Marc, chapitre 16, verset 16)

 

Sentelie
Sentelie
Cuve des fonts de Sentelie
Cuve des fonts de Sentelie

SENTELIE - Eglise St Nicolas

Les fonts baptismaux en pierre,d'une grande simplicité, sont formés d'une

cuve octogonale s'évasant sur un fût galbé, le tout reposant sur une base

carrée.