Accueil > Plan du Site > Patrimoine des Eglises > Croix en tuf

QUELQUES VITRAUX DE BÂTIMENTS PUBLICS

Hôtel de Ville de DOULLENS

Vitrail du Commandement Unique à Doullens
Vitrail du Commandement Unique à Doullens
Vitrail du Commandemant Unique à Doullens
Vitrail du Commandemant Unique à Doullens

LA SALLE DU COMMANDEMENT UNIQUE

Dans cette Salle, vous trouverez, de part et d’autre d’un magnifique vitrail réalisé par Jean Gaudin en 1937,  et dessiné par Pierre et Gérard Ansart, deux fresques du peintre Lucien Jonas (1880 - 1947).

Sur le vitrail figurent Poincaré, Foch, Weygand, Clemenceau, Loucheur, Pétain et le maire de Doullens, Albert Rousé.

Détail du vitrail: le Courage, la Vaillance
Détail du vitrail: le Courage, la Vaillance
Détail du vitrail: le Travail
Détail du vitrail: le Travail

Le blason de Doullens et sa devise: infinita decus lilia mihi prestant
Le blason de Doullens et sa devise: infinita decus lilia mihi prestant

Le blason de Doullens.

En 1366, Doullens adopte les armoiries actuelles qui figurent sur cette verrière. A cette époque, le roi Charles V, reconnaissant le généreux dévouement des habitants lors de la captivité du roi, son père, donne à la ville les lettres patentes qui l'autorisaient à porter désormais pour armes :

- l'écu d' azur semé de fleur de lis d'or sans nombre, qui est du roi de France

- et en cœur, l'écu d'argent à la croix de gueules

L'ensemble est couronné par cette devise latine :

Infinita decus lilia mihi praestant

que l'on peut traduire ainsi : Cette infinité de lis me fait honneur !

Le vitrail de l'Hôtel de Ville de Doullens
Le vitrail de l'Hôtel de Ville de Doullens

Doullens- Hôtel de Ville

Le vitrail, qui éclaire l’escalier d’honneur de l’Hôtel de Ville de Doullens date de la construction de l’édifice, en 1898. Il a été offert par Charles Saint, quand il était député de l’arrondissement de Doullens. Il est l’œuvre du parisien Hubert. Très endommagé pendant la seconde guerre mondiale, il a été restauré par l’atelier Cagnard d’Amiens, en 1952.

Ce vitrail représente d’expressives allégories du courage, du travail et de notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité.

Hôtel de Ville de ROYE

Le vitrail de l'Hôtel de Ville de Roye
Le vitrail de l'Hôtel de Ville de Roye

Hôtel de Ville de Roye

En 1952, Pierre Pasquier, maître-verrier à Amiens, sur un carton de Gérard Ansart, réalise le vitrail monumental qui orne la montée de l'escalier. La Ville de Roye qui a déjà été détruite à deux reprises lors des deux guerres mondiales veut croire aux lendemains qui chantent. Comme chante l'immense coq gaulois immortalisé par Gérard Ansart sur son vitrail.

Vitrail Profane

"Pierrot et Colombine" sur un dessin de Gérard Ansart-  Doullens
"Pierrot et Colombine" sur un dessin de Gérard Ansart- Doullens