ALBERT INSOLITE

A l'intérieur de la gare d'Albert
A l'intérieur de la gare d'Albert

Albert- Un avion dans la gare

La gare actuelle a été construite, en 1920, au lendemain de la première guerre mondiale. Elle abrite sous son plafond, un avion de tourisme appelé "Potez 36". Un hommage est ainsi rendu au génial constructeur, qu'était Henri Potez, fils de minotier, né à Méaulte, en 1891 et qui créa un ensemble industriel d'où sortirent plus de 8000 avions.

L'usine de Méaulte produit maintenant les "pointes-avant" des prestigieux avions de ligne: Airbus320 et 380.

La pointe-avant, près de la Gare
La pointe-avant, près de la Gare
A la sortie d'Albert, vers Méaulte
A la sortie d'Albert, vers Méaulte

La ville d'Albert a eu la bonne idée d'exposer ces pointes-avant, symboles de l'activité industrielle de la région.

La pointe avant de l'Airbus 320 est exposée sur le parking de la communauté de communes du pays du Coquelicot, rue Emile Zola, tandis que la pointe avant de l'Airbus 380 est exposée à la sortie d'Albert en se dirigeant vers Méaulte.

Le miracle accompli par St-Pierre à la Basilique d'Albert

Le miracle de Saint-Pierre
Le miracle de Saint-Pierre

C’est par un bel après-midi d’été, qu’un ami qui ne buvait que de l’eau ce jour-là, m’a raconté l’histoire du miracle d’Albert. Quand vous pénétrez dans la Basilique, vous observez saint Pierre assis sur son trône à moitié dans la pénombre. Votre passage devant la statue provoque le miracle. Dès lors, les pieds de saint Pierre ne sont plus à la même température. Votre crédulité l’emporte et votre premier reflexe est de toucher les pieds de l’apôtre. Chacun peut le constater, le pied droit est froid comme de la glace, tandis que du pied gauche semble s’exhaler comme une douce chaleur.

Doit-on y voir ce qui nous attend au paradis ? Certains y voient déjà les bienfaits de l’alternance. D’autres, philosophes, affirment, que la vie consiste à souffler le froid et le chaud ou encore à naviguer entre le pessimisme et l’optimisme ?

Juillet 2012 : le mystère demeure…

Le miracle de Saint-Pierre à la Basilique d'Albert
Le miracle de Saint-Pierre à la Basilique d'Albert

Le nid d'hirondelles

La borne Vauthier

Elément de la façade de l'Hôtel de Ville d'Albert
Elément de la façade de l'Hôtel de Ville d'Albert

 Albert

La borne, appelée borne Vauthier du nom du sculpteur, se trouve à l'entrée de la ville quand on vient d'Amiens, au N° 126 de la rue du Général de Gaulle. De cet endroit, on aperçoit la basilique et sa Vierge dorée.

Cette borne est placée sur la ligne de front, telle qu’elle se présentait, le 18 juillet 1918 au début de la dernière grande offensive de ce premier grand conflit mondial.

Façade du café: "Aux deux Ancres"
Façade du café: "Aux deux Ancres"

Albert, rue de Corbie

Quand on sait que l'ancien nom de la ville d'Albert était "Ancre",  le nom du bistrot privé de la rue de Corbie prend une saveur singulière. Il ne manque plus que le lampadaire sur la patère pour éclairer cette façade en trompe l'oeil, et quelques consommateurs sur la terrasse pour faire illusion.

Rue de Corbie à Albert

Si vous avez la chance de pénétrer dans ce jardin insolite, vous aurez la possibilité de contempler le fils de Bacchus avec son tonneau, d'admirer la demi-lune transformée en pigeonnier, d'être éclairé par un lampadaire du siècle dernier, de vous abreuver à la borne-fontaine, de vous recueillir devant la petite Vierge et enfin de vous reposer à califourchon sur la borne kilométrique.