Marceau DARRAS (1882-1955)

Né à Aubigny, le 10 février 1882, il est décédé le 9 août 1955 à Meigneux

Il est inhumé au cimetière d'Hescamps, village proche de Meigneux.

A ce jour (2017) nous avons recensé les œuvres suivantes:

Toutes les sculptures intérieures et extérieures de l'église Saint-Marin de Mers-les-Bains

La rosace extérieure en façade de l'église Jeanne d'Arc à Amiens

Le Christ de Démuin, en façade

 A l'intérieur de l'église de Lignières-Chatelain : monument aux morts, les

fonts baptismaux, 13 stations d’un chemin de croix reléguées dans la sacristie (il manque la première station)

Le médaillon de pierre dans lequel est sculpté le portrait de son père, Alfred Darras, au cimetière de la Madeleine. 

Les stations du chemin de croix de l'église de Bussy-les-Daours et de Méricourt-sur-Somme.

Le monument à la mémoire des élèves de l'école morts à la guerre14/18 est signé du monogramme de Marceau Darras.

Marceau Darras a d'ailleurs été le sculpteur des 6 figures ornant les façades sur cour de l'école des Beaux-Arts; il a travaillé sur les modèles fournis par Anne-Marie Roux.

Marceau Darras a repris ce modèle de monuments aux morts pour les monuments de Lignières-Chatelain (église) et Hescamps (cimetière), le même parti décoratif que

celui du monument de l'école des Beaux-Arts ; ces deux monuments ont été

réalisés vers 1945/1949.

                                                                                    Merci à Pierre Foucart

Eglise de Mers-les-Bains
Eglise de Mers-les-Bains

Eglise de Mers-les-Bains

A la retombée d'une des voûtes, le portrait d'un sculpteur. Comme  le suggère, Paul Labesse, dans son histoire de l'église Saint-Martin de Mers-les-Bains, il s'agit probablement de Marceau Darras.

Les retombées des voûtes de l'église Saint-Martin de Mers-les-Bains sont l'œuvre de Marceau Darras. On y retrouve les quatre vertus cardinales, de haut en bas et de gauche à droite:

- La Force

- La Justice

- La Prudence

- La Tempérance