Albert Roze: ses 25 monuments aux morts sur les places publiques du département de la Somme et ses 3 monuments dans les églises

Les 25 monuments aux morts d'Albert Roze se trouvent dans les villes et villages suivants: :

Airaines ; Allery ; Amiens (place du Maréchal Joffre ; Amiens (Cimetière de Saint-Acheul) ; Bougainville ; Buigny-lès-Gamaches ; Camon ; Cayeux-sur-Mer ; Corbie ; Davenescourt ; Domart-en-Ponthieu; "Les frères d’armes";  Fontaine-sur-Somme "La veuve et l’orphelin" ; Friville-Escarbotin ; Le Ronssoy; Longueval ; Machiel ; Montdidier: "Les deux générations"; Moreuil ; Oisemont ; Quend ; Ribemont-sur-Ancre ; Rollot

« L’adieu » ; Saint-Valery-sur-Somme ; Valines;  Vignacourt.

Les 3 monuments dans les églises se trouvent  dans: la cathédrale d'Amiens, la collégiale Saint-Vulfran d'Abbeville et l'église de Revelles. 

Airaines

Allery
Allery

Allery

Amiens-Place du Maréchal Joffre

Au cimetière de Saint-Acheul- Amiens
Au cimetière de Saint-Acheul- Amiens

Amiens- Cimetière de Saint-Acheul

Bougainville
Bougainville

Bougainville- Canton de Molliens-Dreuil

Buigny-les-Gamaches
Buigny-les-Gamaches

Buigny-les-Gamaches

Camon
Camon

Camon

Cayeux-sur-Mer
Cayeux-sur-Mer

Cayeux-sur-Mer

Corbie: la place de la Mairie avant la restauration du Monument aux Morts
Corbie: la place de la Mairie avant la restauration du Monument aux Morts


Le socle du monument
Le socle du monument

Corbie

Au début de cette année 2013, la commune décide de réaménager la place de la Mairie et déplace à cette occasion, le monument aux morts, pour rendre plus visible le "château".

Davenescourt
Davenescourt

Davenescourt

Fontaine-sur-Somme

Friville-Escarbotin

Le Ronssoy
Le Ronssoy

Le Ronssoy- Canton de Roisel

Longueval
Longueval

Longueval

Machiel
Machiel

Machiel


Montdidier
Montdidier

Montdidier: "Les deux générations"

Moreuil
Moreuil
Inscription sur le monument aux morts de Moreuil
Inscription sur le monument aux morts de Moreuil

Moreuil

Oisemont
Oisemont

Oisemont

Quend
Quend

Quend

Ribemont-sur-Ancre
Ribemont-sur-Ancre

Ribemont-sur-Ancre

Rollot

Saint-Valery-sur-Somme
Saint-Valery-sur-Somme

Saint-Valery-sur-Somme

Valines
Valines

Valines


Vignacourt
Vignacourt
Vignacourt
Vignacourt

Vignacourt

CATHÉDRALE NOTRE-DAME D'AMIENS

Monument aux Morts de la Cathédrale d'Amiens
Monument aux Morts de la Cathédrale d'Amiens
Détail du Monument aux Morts
Détail du Monument aux Morts
Détail du Monument aux Morts
Détail du Monument aux Morts

Détail du Monument aux Morts
Détail du Monument aux Morts

Cathédrale Notre-Dame d'Amiens

Mémorial érigé à la mémoire des enfants du diocèse, morts pour la France au cours de la guerre 1914-1918. Ce projet a reçu l'approbation de la commission des Beaux-Arts.

COLLEGIALE SAINT-VULFRAN D'ABBEVILLE

Monument aux morts dans la collégiale Saint-Vulfran d'Abbeville
Monument aux morts dans la collégiale Saint-Vulfran d'Abbeville
La pietà, copie par Albert Roze
La pietà, copie par Albert Roze
La piétà de Michel Ange, basilique de Rôme
La piétà de Michel Ange, basilique de Rôme

Abbeville- Collégiale Saint-Vulfran

Le sujet du monument aux morts de la collégiale Saint-Vulfran d’Abbeville, une Pietà, a été imposé à Albert Roze par l’architecte Moreau des Monuments Historiques. Pour avoir séjourné à Rome, pendant quelques années, Albert Roze connaissait bien la célèbre Pietà de Michel Ange qui orne l’entrée de la basilique de Rome. Il a copié ce chef d’œuvre et il a simplement remplacé le visage de Marie, par celui d’une Vierge plus en rapport avec le style du sculpteur. Le Christ allongé sur les genoux est identifié au soldat qui vient de mourir et la femme éplorée prend la place de la Vierge.

EGLISE DE REVELLES

Le monument aux morts de l'église de Revelles
Le monument aux morts de l'église de Revelles
Détail du monument aux morts
Détail du monument aux morts


Revelles-Eglise Saint-Martin


Une infirmière, ange affleurant à peine du marbre comme de la brume irréelle des champs de bataille, soutient un soldat tombé, fusil à la main, dans son uniforme impeccable. Il montre l'arbre et la vie, il s'abandonne dans les bras de la femme, épuisé, blessé, impuissante victime de la barbarie, et semble désigner toute l'inutilité du carnage et de la destruction de cette guerre.

Cette oeuvre est traitée par Albert Roze comme une Pietà moderne, image emblématique utilisée au cours des siècles pour signifier la souffrance lors des périodes d'épidémies ou de guerres.